Préservation et conservation des écosystèmes : les deux notions bientôt dans les programmes de l’enseignement de base

La question a été au centre de l’entretien entre la ministre de l’Environnement, du Développement durable et du Bassin du Congo, Arlette Soudan-Nonault, et la nouvelle représentante de l’Unicef au Congo, Chantal Umotoni, le 21 septembre.

Eduquer et sensibiliser la population sur les notions de protection de l’environnement, de préservation et de conservation des écosystèmes sont des enjeux majeurs inscrits dans l’axe 5 du projet du gouvernement congolais. C’est dans le cadre de la mise en œuvre de cet axe et conformément à la vision du président de la République, Denis Sassou N’Guesso, qu’il est envisagée la mise en place d’une feuille de route entre le ministère de l’Environnement, du Développement durable et du Bassin du Congo, les ministères transversaux et l’Unicef.

En effet, l’Unicef va s’occuper également dans son nouveau programme 2022-2025 d’environnement et de biodiversité. Il s’agit d’insérer les notions de préservation et de conservation des écosystèmes. L’objectif étant de sensibiliser les couches les plus jeunes sur des questions de préservation et de conservation du patrimoine commun qui est l’environnement. « Dans la nouvelle feuille de route qui se prépare pour l’année 2022, nous sommes en train de nous projeter sur le prochain plan d’action que nous allons mener aux côtés de la nouvelle représentante de l’Unicef en République du Congo », a déclaré la ministre Arlette Soudan-Nonault.

Pour sa part, la nouvelle représentante de l’Unesco a expliqué, à sa sortie d’audience, comment est-ce que cette feuille de route devra être élaborée. « Avec la ministre, nous avons beaucoup parlé de l’environnement, de la préservation des écosystèmes. Comme vous savez, l’Unicef s’occupe essentiellement des enfants et surtout de leur éducation. Avec la ministre, on va faire de sorte que les enfants dès l’école primaire commencent à apprendre l’environnement, comment le préserver ; comment préserver nos forêts ; comment vivre en harmonie avec notre environnement. Nous allons travailler ensemble pour préparer un guide pour les enfants et un guide pour les professeurs. Nous allons préparer une feuille de route qu’on va commencer à mettre en œuvre si tout va bien vers la fin de l’année, mais aussi l’année prochaine », a indiqué Chantal Umotoni.

Source: adiac-congo

Partagez sur :