Les Ministres des pays membres de la Commission Climat du Bassin du Congo (CCBC), se concertent en prélude au Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CCBC et du Fonds prévu le 30 septembre 2021 par visioconférence.

Le Premier Ministre Chef du Gouvernement de la République du Congo Anatole Collinet MAKOSSO, a procédé ce mercredi 29 septembre 2021 à l’ouverture du segment ministériel,en présence de Madame Arlette SOUDAN-NONAULT, Ministre Coordonnatrice Technique de la CCBC, des Ambassadeurs et des Représentants des Agences des Nations Unies, en prélude aux assises des Chefs d’Etat et de Gouvernement.

Tenue en format hybride, avec plusieurs participants connectés à travers le monde, la cérémonie d’ouverture de cette réunion a traduit la forte adhésion des pays, des partenaires techniques et financiers ainsi que des partenaires au développement, à accompagner l’initiative Fonds Bleu dans sa phase de mise œuvre.
Après la finalisation de l’etude de préfiguration de cet outil financier, fédérateur de plus de 250 projets issus des CDN des pays membres de la CCBC, les regards sont tournés vers l’Afrique pour concrétiser cette innovation Africaine dans le domaine de la finance climatique.

Plusieurs allocutions ont marqué cette rencontre notamment celle du Représentant de Madame Ahunna EZIAKONWA-ONOCHIE, Assistante Secrétaire Général et Directrice Régionale du PNUD pour l’Afrique, celle de Madame Rajae CHAFIL, Directrice du 4C Maroc, celle de Monsieur Gilberto DA PIEDADE VERISSIMO, Président de la Commission de CEEAC, celle du Ministre de l’Energie, des Mines et de l’Environnement du Royaume du Maroc Monsieur Aziz RABBAH, et celle de Madame Arlette SOUDAN-NONAULT Ministre de l’Environnement du Développement Durable et du Bassin du Congo, Coordonatrice Technique de la CCBC, qui ont toutes précèdé celle d’ouverture du Premier Ministre, Chef du Gouvernement.
Au cours de ces messages, les intervenants ont vivement salué le leadership de la République du Congo qui a réussi en synergie avec les pays membres à faire aboutir ce projet d’envergure, sous l’impulsion de Son Excellence Monsieur Denis SASSOU-N’GUESSO, Président de la République du Congo et Président de la CCBC.
C’est ainsi que les appels ont été lancé aux instructions sous-régionales et régionales, aux partenaires au développement, et la communauté internationale, pour abonder ce fonds en vue de préserver les ressources naturelles du Bassin du Congo, deuxième poumon écologique mondial. Il a été également rappelé aux pays membres de s’acquitter de leurs contributions étatiques avant le lancement de la COP 26 afin de rendre opérationnel l’unité de démarrage de la CCBC.

Les travaux du segment ministériel, lesquels ont été présidés par le Congo, ont été sanctionnés par la lecture des motions de soutien aux Chefs d’Etat et de Gouvernement, faite par la Ministre en charge de l’Environnement de la RCA, et de remerciement au Président Denis SASSOU-N’GUESSO, faite par la Ministre en charge l’environnement de la Guinée Équatoriale, suivis de la lecture du rapport des travaux faite par le Ministère représentant la République Gabonaise.

Ces travaux, qui ont été clôturés par la Ministre Coordonatrice Technique de la CCBC Arlette SOUDAN-NONAULT, ont mis au point les documents qui seront soumis à l’attention de leurs Excellences les Chefs d’État le 30 septembre 2021.

Partagez sur :